AZMEEmploi

par Nathalie, le 20 novembre 2017

BABCOCK WANSON CONÇOIT UNE CHAUFFERIE DU FUTUR

Proposant une gamme complète de produits et de services pour les chaufferies industrielles, l’entreprise lot-et-garonnaise, Babcock Wanson, souhaite, aujourd’hui, construire une « chaufferie du futur » performante et connectée avec six emplois à la clé.

Chaudières à tubes de fumée, à vaporisation rapide, à fluide thermique et eau surchauffée, installations de traitement des composants organiques volatiles et odeurs par oxydation thermique, traitement de l’eau, solutions de chauffage des procédés et locaux pour tous les secteurs industriels. Tel est le matériel professionnel que dessine, fabrique et vend la société lot-et-garonnaise Babcock Wanson.

 

Aujourd’hui, cette entreprise de taille intermédiaire (ETI) se lance un nouveau challenge.

Celui de construire une « chaufferie du futur » performante et connectée. Pour soutenir cette innovation, la Région Nouvelle-Aquitaine vient de débloquer une enveloppe de 504 329 € pour « permettre à l’entreprise de travailler à la conception d’un nouveau service numérique et proposer, ainsi, à ses clients une chaufferie innovante », justifie Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine.

Babcock Wanson, une entreprise à l’international

Aujourd’hui, cette ETI possède des usines en Italie, en France, au Royaume-Uni, en Pologne, en Espagne, au Portugal et au Maroc. Au Maroc où elle dispose d’un atelier, un parc de machines modernes avec des moyens de levage adaptés, en plein cœur de Casablanca sur 6.000 m² de surface. Zone de stockage dédiée à la matière première, l’entreprise intervient pour de nombreux clients au Maroc, au Sénégal, en Côte d’Ivoire, en Tunisie, en Libye, au Cameroun, au Burkina Faso, au Tchad et au Niger.

« Cet atelier propose une vaste palette de services dans les domaines de la chaudronnerie, des appareils à pression et des chaudières industrielles, de la conception à la maintenance des installations », souligne la direction. Ce lieu permet, notamment, la fabrication de chaudière à tubes de fumée, d’appareils à pression, d’échangeurs, de chaudière à tubes d’eau, de pièces chaudronnées et de pièces détachées.

« Nous avons recentré nos activités sur la fourniture d’équipements et la maintenance de chaudière de moyenne et forte puissance en Afrique », précise la direction.

92 millions d’euros de CA… 573 salariés…

La force économique de ce spécialiste français des chaudières industrielles à vapeur réside dans le fait de vendre les chaudières qu’il conçoit et qu’il produit dans ses deux usines à Nérac, en Lot-et-Garonne et à Cavenago, en Italie ; et de louer, installer et assurer la maintenance de ses produits.

Aujourd’hui, Babcock Wanson France réalise à elle seule 50 M€ de chiffre d’affaires sur les 92 M€ dénombrés au total. Elle emploie 573 salariés, dont 150 à Nérac, son siège social et son usine installés depuis plus de 60 ans. Six de plus devraient grossir les rangs grâce à la construction de cette nouvelle « chaufferie du futur ».

Sourceecomnews.fr

Aller sur AZimuthME