Brèv'Emploi

Vous avez envie de partir travailler en dehors de l’Hexagone ? Voici les pays où les prévisions de recrutements sont les plus fortes pour le trimestre à venir.

Quels sont les pays qui vont recruter cet été ? Le baromètre trimestriel des perspectives d’emploi réalisé par Manpower et publié mardi 12 juin suggère quelques pistes. Le spécialiste de l’intérim et du recrutement a posé la question suivante à près de 60.000 employeurs dans 44 pays : “Comment anticipez-vous l’évolution des effectifs de votre entreprise au cours du prochain trimestre, jusqu’à fin septembre 2018, par rapport au trimestre actuel ?”

Dans la quasi totalité des pays, les entreprises prévoient une augmentation de leurs effectifs, et donc des embauches dans les trois prochains mois. Seule exception notable : l’Italie, où les effectifs des entreprises devraient plutôt se contracter. Un recul qui s’explique sans doute par l’inquiétude des chefs d’entreprise de la péninsule face aux récents chamboulements politiques du pays.

Croatie, Japon, Taïwan
En tête des pays les plus dynamiques en matière de recrutement, on retrouve la Croatie et le Japon, suivis par Taïwan. Viennent ensuite la Hongrie, les Etats-Unis, Hong Kong et l’Inde. Autant de territoires intéressants pour ceux qui voudraient s’expatrier.

Si l’Asie vous attire, sachez que les secteurs des services et de l’industrie manufacturière seront particulièrement porteurs au Japon, tandis qu’il faudra plutôt miser sur les activités financières, l’assurance, et l’immobilier à Taïwan et à Hong Kong.

Aux Etats-Unis, par contre, mieux vaut miser sur les secteurs des loisirs et de l’hôtellerie, des services aux entreprises, du transport et du commerce, car ce sont eux qui créeront des emplois cet été.

Du côté de l’Europe, enfin, les secteurs de la construction et de l’hôtellerie-restauration recruteront cet été en Croatie, tandis que l’Industrie manufacturière, les transports et la logistique seront très dynamiques en Hongrie. L’étude note également un regain de confiance dans de nombreux secteurs d’activités au Portugal, en Grèce et en Turquie, après plusieurs trimestres difficiles.

Le cas de la France
En France, les employeurs font preuve d’un optimisme mesuré, plaçant l’Hexagone parmi les dix pays les moins dynamiques en matière de recrutement. Des créations d’emplois devraient toutefois avoir lieu dans sept secteurs (sur dix étudiés). Les plus prometteurs sont ceux de la construction, de l’industrie manufacturière, des activités financières, assurance, immobilier et services aux entreprises.

Et pour une fois, les entreprises du Sud et de l’Ouest de la France semblent plus dynamiques que celles de la région francilienne où les prévisions de recrutement se tassent après plusieurs très bons trimestres.

Sources : par Clémence Boyer https://start.lesechos.fr

 

Aller sur AZimuthME