Le sellier-maroquinier Hermès, troisième groupe de luxe français, compte 38 sites de production en France. Déjà  bien présent en Nouvelle-Aquitaine où il compte deux unités de maroquinerie, à Nontron (Dordogne ) et Montbron (Charente), il inaugurera vendredi 9 juin son troisième site de production régional, une ganterie-maroquinerie, située à Saint-Junien (Haute-Vienne).

120 emplois à Saint-Junien

Il s’agit pour une part de l’installation dans de nouveaux locaux de la ganterie de Saint-Junien, acquise en 1998 par le groupe de luxe. Mais le nouveau site, « une ancienne usine de traitement de la laine d’une surface de 1.500 m2 » entièrement rénovée, accueillera également la fabrication d’objets de petite maroquinerie. Cette ganterie-maroquinerie « accueillera à terme près de 120 artisans ».
Quatre jours plus tard, le 13 juin, la société du Faubourg Saint-Honoré inaugurera une nouvelle maroquinerie à Val-de-Reuil (Eure), dans des locaux d’une surface de 5.700 m2, pour accueillir des ateliers anciennement situés sur un site d’Hermès Parfums et qui ont vocation à se développer. A terme, la fabrication d’objets en cuir y fera travailler 250 artisans.

Bénéfice record: 1,1 milliard d’euros

Le groupe dirigé par Axel Dumas affiche des ventes annuelles record à 5,2 milliards d’euros (+7,4% de progression organique sur un an), portées par son activité phare, la maroquinerie et la sellerie, qui contribue pour moitié au chiffre d’affaires total. Son bénéfice net a atteint l’an dernier 1,1 milliard d’euros, un record également. Lors d’une assemblée générale des actionnaires, mardi, Axel Dumas a souligné que la société avait créé 2.400 emplois sur le territoire français en 5 ans. Elle réalise 86% de ses ventes à l’exportation essentiellement vers l’Asie qui représente près de la moitié du chiffre d’affaires.
Aux côtés des modèles emblématiques Birkin et Kelly, les sacs Constance, Halzan et Lindy ont connu le succès. Or, la totalité de la maroquinerie maison est fabriquée en France. Près de 600 personnes ont été recrutées en 2016, essentiellement dans la production et la vente, dont plus de 400 en France, selon la direction du groupe qui comptait un total de 12.834 salariés à fin décembre (dont 7.881 dans l’Hexagone).

Source : sudouest.fr Publié le 07/06/2017 à 16h51. Mis à jour à 18h02 par SudOuest.fr avec Afp.