AutreBrèv'

Fin d’APB remplacée par la plateforme « Parcoursup », accompagnement des élèves de Terminale, fin du tirage au sort pour l’accès à certaines filières, rattachement des nouveaux étudiants au régime général de la sécurité sociale… À la suite du « plan Étudiants » du 30 octobre 2017, la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a présenté au Conseil des ministres du mercredi 22 novembre 2017 le projet de loi relatif à l’orientation et à la réussite des étudiants.

Pour l’année 2017-2018, le nouveau calendrier d’orientation des lycéens de Terminale va s’articuler autour de 4 phases principales :

  • phase d’information (novembre-décembre 2017) avec mise en place d’une 1ère semaine de l’orientation et examen par le conseil de classe des intentions d’orientation des élèves ;
  • phase des vœux (janvier-mars 2018) avec notamment participation à la 2e semaine de l’orientation, ouverture de la nouvelle plateforme d’affectation dans l’enseignement supérieur, saisie des vœux (10 au maximum, non hiérarchisés), examen par le conseil de classe, avis du chef d’établissement ;
  • phase de réception et d’acceptation des propositions (mai-septembre 2018) ;
  • phase complémentaire pour les candidats n’ayant obtenu aucun de leurs vœux (juillet-septembre 2018).

Par ailleurs, tout au long de cette année, les élèves en classe de Terminale seront suivis par deux professeurs principaux qui les accompagneront dans la construction de leur projet d’étude.

  À noter :

Afin de lutter contre l’échec en licence, le premier cycle universitaire sera modulable (+ ou – 3 ans) avec notamment une éventuelle remise à niveau à l’entrée à l’université avec des modules de méthodologie et des enseignements de consolidation.

Un semestre ou une année de césure pourront également être ouverts à chaque étudiant pendant la licence.

  À savoir :

C’est dans le cadre de la présentation de ce « plan Étudiants » qu’a également été annoncé pour la rentrée universitaire 2018 le rattachement des nouveaux étudiants au régime général de la sécurité sociale. À la rentrée 2019, cette réforme s’appliquera aussi à l’ensemble des autres étudiants. Les étudiants n’auront donc plus à payer la cotisation pour la sécurité sociale étudiante qui s’élève cette année à 217 €.

Source : service-public.fr

Publié le 23 novembre 2017 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre)

 

Aller sur AZimuthME