AZMEEmploi

Sainfruit s’agrandit et compte créer 50 emplois

par Nathalie, le 24 octobre 2017

La plateforme de fruits et légumes de Mazères vise une extension de 2 500 m2 et annonce la création de 50 emplois.

« Manger des fruits et des légumes tous les jours, c’est bon pour la santé ». Ce précepte explique sans doute le bel élan de la société Sainfuit, installée depuis cinq ans sur le parc d’activités de Mazères. Aujourd’hui, l’activité développée sur place laisse augurer de réelles perspectives de développement, avec une extension des locaux et l’annonce de créations d’emplois.

C’est ici que le groupe Le Saint exploite une importante plateforme de distribution de fruits et légumes qui couvre les besoins de ses clients sur un vaste secteur reliant le sud de l’agglomération bordelaise jusqu’à la Côte basque. C’est ici que se concentrent la réception, le stockage et l’expédition des produits entreposés en chambre froide. De quoi fournir aujourd’hui du travail à quelques 150 salariés pour le transit de 50 000 tonnes de produits par an.

Une progression d’activité

Préparateurs de commandes, chauffeurs livreurs, caristes, réceptionnistes travaillent tous les jours à la réception et le transports de marchandises dirigés à la vente vers les enseignes de la grande distribution, les restaurants des collectivités, les ventes au gré à gré ou bien encore la restauration commerciale. Et pendant ce temps, les commerciaux sont chargés de négocier prioritairement les achats auprès des producteurs locaux, mais aussi sur un marché national et même international pour assurer l’approvisionnement de certains produits exotiques.

« En cinq ans, notre chiffre d’affaires est passé de 25 à 40 millions d’euros. On est passé de 80 à 150 emplois aujourd’hui. Et nous avons de réelles perspectives de développement qui doivent nous permettre de viser, à terme, un chiffre d’affaires annuel de 60 millions d’euros », expliquait Olivier Chagnon, directeur de la plateforme, devant les représentants des différents services réunis pour une visite d’entreprise : Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi), Pôle emploi et Chambre d’agriculture et en présence d’Éric Suzanne, sous-préfet de l’arrondissement, pour accompagner ce projet de développement porté par une entreprise locale.

Le gisement du marché bio

Des travaux viennent de commencer à l’extérieur du site qui préfigurent un projet d’extension. Sur un terrain acheté à la Communauté de communes du Sud-Gironde, la société Sainfruit prévoit, pour son personnel, l’aménagement d’un parking doté de bornes pour véhicules électriques.
Cette étape précède, de l’autre côté du bâtiment de 4 500 m2, une extension de l’espace du périmètre de chambres froides en ajoutant une superficie de 2 500 m2 supplémentaires. La société consacre une somme de trois millions d’euros à cet investissement. Et, parallèlement, cette extension s’accompagne de la création d’emplois supplémentaires : « Nous évaluons entre dix et vingt, le nombre de postes à pourvoir sur des besoins immédiats. Nous cherchons des commerciaux, chauffeurs et des préparateurs de commandes. Nous irons jusqu’à créer 50 emplois », évalue Olivier Chagnon.
« Le bio constitue un axe fort de notre développement dans les mois et années à venir. La demande sur ces produits est en forte augmentation. La production s’organise. Nous allons lancer une marque dédiée aux fruits et légumes bio va s’appeler Biodélice ».

Sources : sudouest.fr – Publié le 23/10/2017 à 3h43. Mis à jour à 9h19 par PIERRE LASCOURRÈGES

Aller sur AZimuthME