Brèv'

Semaine nationale contre l’illétrisme

par Nathalie, le 5 septembre 2016

Toute cette semaine, du 05 au 10 septembre 2016, se déroulent les journées nationales d’action contre l’illettrisme. L’occasion de mettre en lumière un fléau qui touche 2.5 M de personnes en France, soit 7% de la population âgée de 18 à 65 ans.

Quelques questions/réponses pour mieux comprendre…

Comment expliquer que l’illettrisme soit aussi répandu dans un pays où l’école est obligatoire ?

Qu’est-ce que illettrisme ?

Les personnes illettrées ont été à l’école en France, mais elles n’ont pas réussi à maîtriser la lecture, l’écriture et le calcul pour être à l’aise dans les situations du quotidien, comme : rédiger une liste de courses, lire une notice de médicaments, ou encore remplir un chèque.

Il ne faut pas confondre avec les personnes analphabètes qui n’ont jamais appris à lire et à écrire.

La moitié des personnes en situation d’illettrisme ont plus de 45 ans. Mais les jeunes sont aussi concernés : 10% des 16-25 ans ont des difficultés à lire, même un texte très simple, et 4% sont dans une situation d’illettrisme.

Les personnes illettrées sont-elles bien intégrées dans le monde du travail ?

Plus de la moitié des personnes illettrées ont un emploi. Ce sont souvent des personnes performantes dans leur travail, qui font tout pour cacher leur illettrisme en utilisant des stratégies d’évitement. Elles vont prétendre oublier leurs lunettes, ne pas avoir un stylo pour remplir un document ou alors, elles se reposent sur un collègue qui est dans la confidence. Mais sachez que tous les salariés peuvent suivre une formation pour avoir les compétences de base en lecture, en écriture et en calcul, grâce au compte personnel de formation. (CPF)

Il ne faut pas avoir honte de demander cette formation, c’est même courageux !

Comment lutter contre l’illettrisme ?

En prévention, dès le plus jeune âge, il faut imprégner l’enfant avec des histoires pour lui donner le goût de la lecture. Le passage au CP est un moment où il faut être vigilent, car les connaissances se mettent en place. A l’âge adulte, il faut continuer à entretenir son savoir pour ne pas le perdre.

Du côté des solutions, des associations locales aident les personnes en difficulté à remplir des documents par exemple et proposent de réapprendre la lecture, l’écriture. Des progrès sont faits puisque le nombre d’illettrés a baissé de 600 000 en 8 ans.

Questions / Réponses en vidéo… sur M6 avec le lien suivant : http://www.6play.fr/le-1945-p_1058/expliquez-nous-l-illettrisme–c_11603130
Aller sur AZimuthME